Journal de voyages au fil de l'eau

SAISON DE NAVIGATION 2018

Introduction

Après quatre ans passés à sillonner les canaux et rivières de Bretagne et des Pays de la Loire, Apoutsiak éprouve le besoin de retrouver les grands espaces du réseau navigable. Annie et François lui ayant donné leur accord, il passe tout d’abord du bassin Saint Félix (sur l’Erdre) au Chantier Naval et Port à sec de l’Esclain (sur la Loire) où une grue le dépose à terre. 

Sa coque est poncée, sa quille traîtée à l’anti-rouille, son antifouling refait à neuf, son taud rangé et plié et enfin son pare brise démonté et rangé à l’intérieur. Apoutsiak va en effet voyager par la route en convoi exceptionnel afin de rejoindre le port de Rouen. Le 15 mai, c’est le grand jour : Apoutsiak (avec ses 10 tonnes) repart dans les airs pour être déposé avec délicatesse sur un camion de la société Alté Ad, chargée de le transporter.

Le personnel du chantier de l’Esclain fait preuve à tout moment d’un professionnalisme remarquable et d’une grande gentillesse ! Le chauffeur du convoi exceptionnel installe confortablement et solidement Apoutsiak sur la remorque. Ouf ! Tout est bien qui finit bien : le convoi peut partir.

Annie et François le retrouvent avec joie le lendemain, au Lamanage de Rouen. Ils retrouvent également un ami fidèle : Marcel, rencontré sur le canal de Bourgogne en 2011 avec Martine, sa femme. Il est là pour assister au retour d’Apoutsiak. Christophe, le lamaneur, le dépose avec un savoir faire accompli dans le bassin du port de Rouen. Reste à remonter tout ce qui a été démonté ; après une nuit réparatrice Apoutsiak peut repartir pour une nouvelle saison de navigation.

Note au lecteur.- Notre saison de navigation 2018 est terminée. Nous avons raconté notre voyage étape par étape, au jour le jour. Arrivés chez nous et comme à chaque fin de croisière, nous réorganisons notre blog en "Journal de bord" pour permettre une lecture chronololique.



Publié à 20:30, le 20/07/2018, dans 2018 La Seine, Rouen
Mots clefs :
.. Lien


Saison 2018. Notre projet de parcours

Notre destination 2018

C'est Decize, à la jonction du Canal latéral à la Loire, du Canal du Nivernais et le la Loire.

Arrivés à Saint-Mammès, nous ferons une incursion (aller-retour) sur la Petite Seine avant tourner plein sud.

Arrivée prévue à Decize : fin juillet.



Publié à 20:15, le 20/07/2018, dans 2018 La Seine, Rouen
Mots clefs :
.. Lien


18-20 mai 2018. Etape à Poses

De bien sympathiques retrouvailles !

Le port de Rouen étant sous l’influence des marées, il est prévu de partir à marée basse, vers midi. Apoutsiak ne tient plus en place et à 11h30 les amarres sont larguées. Nous devons nous annoncer par VHF aux autorités portuaires qui régulent le trafic.

La traversée de la ville de Rouen est impressionnante à cause de la taille des ponts et des bateaux de transport amarrés le long des quais. La Seine et la marée montante s’affrontent un peu, Apoutsiak en profite pour gigoter, mais nous passons sans problème les endroits sensibles.

La Seine est un beau fleuve puissant, habituellement paisible. Le trafic commercial y est important. Les péniches chargées de toute sortes de marchandises – surtout de sable et de graviers – dépassent ou croisent Apoutsiak. Elles sont vraiment impressionnantes.

La seule et unique écluse de la journée se situe à Amfreville. Comme partout sur les grands fleuves, les bassins sont doublés. L’un d’eux contient quatre énormes péniches qui passent juste avant nous. L’éclusier nous indique par VHF qu’une péniche de 50 mètres nous tiendra compagnie pendant la sassée dans la « petite » écluse. Nous sommes montant, c’est à dire que le bassin se remplit. Cela se passe tout en douceur, alors qu’habituellement le bateau est secoué par les tourbillons d’eau s’engouffrant dans le sas.

En sortant de l’écluse nous appelons nos amis Marcel et Martine. Ils disposent d’un terrain en bord de Seine équipé d’une caravane tout confort et d’un joli petit bateau de vitesse Cap Camara.

Marcel vient en bateau nous guider et nous installe à la jolie halte fluviale de Poses, puis nous conduit jusqu’à son « sweet home ». Nous y passons un week end inoubliable, fait de rires, de visites en bateau, de bons repas et de chaleureuse amitié.

Le Moulin de Connelles (PK 196.0 Bras de Connelles)



Publié à 20:00, le 20/07/2018, dans 2018 La Seine, Poses
Mots clefs :
.. Lien


21 mai 2018. De Poses à Vernon

Direction Vernonnet

Nous quittons la halte de Poses vers 9h45. Nos amis sont venus nous dire au revoir avec leur Cap Camara, ils nous suivent un moment puis nous nous séparons. La journée s’annonce belle. Le vent froid est tombé laissant un beau ciel lumineux.

L'église de Porte-Joie (PK193.5)

La Seine est paisible, large et sinueuse. Nous ne croisons que deux grosses unités, dont l’une composée de deux péniches amarrées à couple. Annie a le temps de cuisiner une petite blanquette savoureuse pendant que François est à la barre. Elle sera mangée dans un bol avec une cuillère … mais délicieuse quand même !

Le port de Vernonnet, situé sur la rive opposée de Vernon, s’avère être d’accès peu sûr. La balise indiquant les hauts fonds bordant le chenal d’accès a été emportée par la dernière crue et n’a pas été remplacée. Les voiliers de l’école de voile amarrés au ponton ont bien dû passer quelque part ! Deux moniteurs présents à ce moment nous aident à trouver le chenal et à nous amarrer dans la vase. L’entr’aide n’est pas un vain mot dans ces moments là.

Le cadre est très beau : la petite maison à colombages qui est l’image de marque du port est toujours là : la crue l’a épargnée. Le groupe de quatre tours dressées fièrement cent mètres plus loin n’a pas été inquiété. Nous passons une nuit dans ce cadre agréable.



Publié à 19:45, le 20/07/2018, dans 2018 La Seine, Vernon
Mots clefs :
.. Lien


22 mai 2018. De Vernon au Port Ilon

En remontant la Seine, nous avons rencontré ...

La halte de Vernon, située en rive de Seine, est périodiquement agitée par le passage des péniches et des pousseurs de barges. Pendant la nuit Apoutsiak a pu danser tout son saoul !

Avant de quitter la halte Annie part chercher du pain frais pendant que François brique le bateau. Comme la mairie est ouverte Annie en profite pour admirer le bel escalier et le grand vitrail « art nouveau » situé au fond du hall.

Le départ s’effectue vers 10h00 … sans échouage sur les hauts fonds vaseux entr’aperçus la veille. La navigation est agréable : il fait beau, la Seine est paisible, les pousseurs poussent, les péniches filent. Deux d’entre elles nous trématent sans problème, François doit tout de même tenir fermement le barre car Apoutsiak danse et roule un peu dans leur sillage.

Le château de La Roche-Guyon, avec son potager admiré dans une émission d’Arte, se montre fièrement sur la gauche. Impossible de le visiter, rien n’est prévu pour s’amarrer.

A 13h30 nous arrivons au Port de l’Ilon, charmant havre niché au fond d’une ancienne gravière. Personne ne dansera cette nuit !

 

Mercredi 23 mai. Etape à Port-Ilon. Rédaction du blog, un peu de ménage et repos !



Publié à 19:30, le 20/07/2018, dans 2018 La Seine, Saint-Martin-la-Garenne
Mots clefs :
.. Lien


24 mai 2015. De Port-Ilon à Port Saint-Louis

Temps brumeux Capitaine !

Déception : ce matin le ciel est couvert et la Seine est dans la brume. La température est douce et nous incite tout de même au départ. Une dernière discussion avec nos sympathiques voisins de ponton et nous quittons, à 9h40, l’ancienne sablière qui abrite Port-Ilon.

Se glisser dans les eaux de la Seine se fait tout seul, aucun bateau à l’horizon. Le château de Sully, Duc de Rosny se profile peu après. Sa silhouette floutée par la brume est romantique à souhait.

L’église de Mantes la Jolie et son toit vernissé se dresse ensuite.

L’approche de Paris entraîne la présence de sites industriels tels que la centrale électrique de Porcheville, l’usine Renault de Flins ou l’usine Ariane-Espace. Le trafic s’intensifie, les porte-containers alternent avec les péniches chargées jusqu’aux sourcils.

Néanmoins certaines villes, comme Triel-sur-Seine par exemple, aménagent très joliment les berges du fleuve. Les propriétaires d’un petit bout de terrain fleurissent et décorent également leur accès à la rivière.

Face à Villennes-sur-Seine s’ouvre l’entrée de Port Saint-Louis, notre halte du jour. 



Publié à 19:15, le 20/07/2018, dans 2018 La Seine, Carrières-sous-Poissy
Mots clefs :
.. Lien


25 mai 2018. Musée Maurice Denis

Visite du musée Maurice Denis à St Germain en Laye

Notre voiture nous attend à Port Saint Louis, près de Carrière-sous-Poissy ; par la route nous sommes à 8 kilomètres de Saint Germain en Laye. Nous en profitons donc pour découvrir le Musée départemental Maurice Denis, qui fut d’abord la maison où habitait ce peintre avant de devenir un musée dédié à son œuvre.

L’activité d’aquarelliste d’Annie et celle de vitrailliste de François accentuent l’intérêt pour cet artiste du courant « nabis ». Ses œuvres peintes sont très intéressantes et ses vitraux remarquables.

Une visite magnifique et enrichissante dont témoignent ces deux photos.

Apoutsiak va rester en vacances quelques jours au Port Saint-Louis, pendant que nous filons en Allemagne fêter les 90 ans d’une tante de François.



Publié à 19:00, le 20/07/2018, dans 2018 La Seine, Saint-Germain-en-Laye
Mots clefs :
.. Lien


29 mai 2018. Premier contact avec Decize

Découverte de Decize (en voiture)

Après une sympathique réunion familiale en Allemagne, direction le port de Decize où nous laissons la voiture jusqu’à notre arrivée en bateau. Les grèves SNCF durent jusqu’au mardi 29 inclus, nous ne prendrons le train que mercredi 30 mai pour revenir au bateau.

La journée de mardi est consacrée aux visites et ballades diverses.

La petite église romane de Diennes-Aubigny – village distant de 40 kilomètres de Decize – a eu le bonheur d’avoir toutes ses fenêtres habillées par des vitraux réalisés par le père Kim En Joong, un religieux dominicain créateur de vitraux modernes peints et thermoformés.

C’est très beau. Par ailleurs, la petite église simple et modeste présente des ex-votos sculptés à même la pierre.

Par chance nous y rencontrons le maire du village qui nous donne – malgré un rendez-vous qui le contraint à être bref- quelques explications rapides. Cette visite est un véritable coup de cœur.

De retour à Decize nous nous dirigeons vers le port qui hébergera désormais Apoutsiak. Notre impression est excellente : les pontons sont sécurisés, les personnels disponibles et accueillants, l’environnement paisible et fleuri. Nous sommes heureux d’avoir choisi ce port pour notre bateau. Nous avons prévu d’y revenir fin juillet … par les canaux.



Publié à 18:45, le 20/07/2018, dans 2018 La Seine, Decize
Mots clefs :
.. Lien


31 mai 2018. Dernière étape avant Paris

Après Maurice Denis … Port Sisley !

Nous quittons Port Saint Louis vers 10h00. Nous savons qu’une journée chargée nous attend, elle le sera à double titre.

La Seine est très fréquentée par les péniches et les barges poussées ; nous croisons par exemple un pousseur qui porte la devise « Goéland », mais qui est drôlement musclé pour un oiseau marin ! Il pousse à lui seul l’équivalent de six barges chargées de sable et de gravier.

Entrée dans l'écluse d'Andrésy

Conflans-Sainte-Honorine, ville de la batellerie

En cours de parcours, nous apprenons que l’écluse de Bougival est en panne, nous privant de la possibilité d’une halte à Bougival, Chatou ou Rueil, dans le Bras de Marly. Nous devons poursuivre notre route pour rejoindre Port Sisley, que nous trouvons fort complet déjà. Heureusement, le propriétaire du « Stern » accepte de nous prendre à couple. C’est une très belle péniche habitable dont les occupants, charmants, bavardent un moment avec nous et nous indiquent où faire quelques courses d’aliments frais … pendant que leur chat « Dinghy » s’offre la visite d’Apoutsiak.

 



Publié à 18:30, le 20/07/2018, dans 2018 La Seine, Villeneuve-la-Garenne
Mots clefs :
.. Lien


1er juin 2018. De Port Sisley au Bassin de la Vilette

Arrivée dans Paris par les canaux

Nous nous détachons en douceur de la péniche « Stern » qui nous a accueilli cette nuit et entamons la montée du bras de Seine qui longe l’île Saint Denis, avant de redescendre par l’autre bras, en direction du canal Saint Denis. Nous ne connaissons pas cette voie d’eau et souhaitons la découvrir.

Ce canal comprend sept écluses, toutes télécommandées et vidéosurveillées à partir du poste de commande du Pont de Flandres, à l'autre bout. On s’annonce par VHF à la première écluse, on attend l’ouverture, on entre et on s’amarre, l’écluse se remplit tout doucement, on patiente, patiente, patiente encore, enfin l’écluse s’ouvre et on s’échappe. Les écluses suivantes sont prêtes, on entre, on s'amarre ... Le tout sans voir personne.

L’eau charrie des centaines de gobelets en plastique, de bouteilles de la même matière et aussi des chaussures solitaires. Des containers poubelles à demi renversés regorgent de vêtements sombres, de toiles indistinctes. Peut-être est-ce la conséquence de l’évacuation du camp de migrants dont les médias ont parlé ?

Paris vu du canal présente un aspect peu engageant. Si les travaux en cours concernent les Jeux Olympiques de 2024, il faut mettre le turbo car il y a de quoi faire pour que tout ce secteur ait un aspect accueillant …

Après la dernière écluse qui nous secoue si violemment qu’il se faut d’un poil que nous nous blessions, nous arrivons épuisés au bassin de la Vilette à 13h. Nous nous y installons pour 2 nuits.

Un petit restaurant sympa nous donne l’occasion de nous requinquer. En fin d’après-midi nous avons la visite de la fille et du petit fils d’Annie, parisiens tous deux. Demain nous irons applaudir Gaston, 4 ans, qui suit depuis un an des activités au Cirque Electrique basé place des Lilas. Le spectacle de fin d’année tombe opportunément ce samedi, nous avons la chance d’être là.

Samedi 2 juin 2018 : Matinée en famille, après-midi consacrée aux courses alimentaires.

 



Publié à 18:15, le 20/07/2018, dans 2018 La Seine, Paris
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 1 sur 41 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Flux RSS
Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

2009 Friesland. Pays Bas
2010 De Zuidbroek a Strasbourg
2011 De Strasbourg a Paris
2011 Retour de Paris a Strasbourg
2012 La Lahn
2012 La Moselle
2012 La Sarre
2012 Le Canal de la Sarre
2012 Le Neckar
2012 Le Rhin
2012 Marne au Rhin (Est)
2013 La Moselle
2013 Le Rhin
2014 Canal de la Marne au Rhin
2014 Canal lateral a la Marne
2014 La Marne
2014 La Seine
2015 Canal de Nantes a Brest
2015 La Vilaine
2017 Erdre
2018 Canal de Briare
2018 Canal du Loing
2018 Canal lateral a la Loire
2018 La Seine

Derniers articles

SAISON DE NAVIGATION 2018
Saison 2018. Notre projet de parcours
18-20 mai 2018. Etape à Poses
21 mai 2018. De Poses à Vernon
22 mai 2018. De Vernon au Port Ilon

Sites favoris

Chronique d'un été raté
Site de Yannick BARBIER
Site de Péniche PICARO
Site Navigation sur le Rhin
Le site de PLAISANCES

Amis