Journal de voyages au fil de l'eau

Pardon de la batellerie 2017 à Sucé-sur-Erdre

Pardon de la batellerie à Sucé-sur-Erdre.

Beaucoup d’animation sur les quais du port de Sucé-sur-Erdre en ce week-end de Pentecôte 2017. En effet, pour la troisième année consécutive l’ANPEI-ALB, soutenue par la Mairie de Sucé, organise son « Pardon de la batellerie ».

Comme un week-end, ça commence le samedi, après les « puces nautiques » de 2016, c’est un atelier de construction de bateaux en carton qui est proposé aux participants cette année. Les cartons, de grandes plaques de 1.80 m sur 1.00 m, sont gracieusement offerts par une société locale.

Cet atelier se décompose en deux temps : le matin, réalisation d’un bateau en carton sur un modèle imposé, histoire de prendre contact avec les matériaux.

L’après-midi, pour les équipes qui veulent poursuivre, réalisation d’un bateau original et capable de tenir sur l’eau. Cinq équipages rivalisent de créativité et d’ardeur pendant que le groupe « Bienvenue à bord » interprète des chants de marins sur la scène flottante.

 

Dimanche matin un jury de personnalités compétentes a la lourde responsabilité de classer les réalisations avant remise des trophées.

Un public nombreux vient assister au défilé de « maman les p’tits bateaux qui vont sur l’eau … » et à la remise des coupes qui récompensent les réalisations, toutes originales.

C’est le « Canard déchainé » de Bernard, Henry & Cie qui emporte le premier prix et donc la plus grande coupe ! Comme tous les bateaux sont superbes, tous les équipages reçoivent finalement une coupe.

 

Reste à passer l’épreuve de la mise à l’eau …

« Cap Nort » de Philippe, Jean-Paul et Jean-Claude, est le premier à oser le test de flotabilité,

suivi du « Canard déchainé » piloté par Bernard ;

mais quand Henry veut prendre la barre à son tour … c’est la catastrophe : perte totale du navire !

Le canoë de Gérard et Michel résiste bien et est très manoeuvrant,

enfin, le requin vorace de Claude, Michel & Cie passe aussi le test avec succès.

Le public massé en grand nombre sur la rive est enthousiasmé et félicite chaleureusement les concurrents.

Dimanche après-midi, vers 16 heures, les bateaux (38 bateaux ANPEI inscrits + les non-inscrits + les non-ANPEI : environ 50 bateaux en tout) se regroupent sur l’Erdre,

puis se mettent en procession et défilent devant le père Joseph, qui bénit tour à tour les équipages,

pendant qu’un commentateur présente au micro les équipages et leurs bateaux au public, toujours aussi nombreux.

A l’issue de cette cérémonie, 4 grandes unités forment une « croix des mariniers » qui tourne lentement sur elle-même.

En fin de soirée, Monsieur le Maire de Sucé-sur-Erdre tient à remercier le Père Joseph (87 ans !) pour sa chaleureuse présence, pour la troisième année consécutive, en lui remettant la médaille de la ville. Tous les participants se joignent à Monsieur le Maire pour manifester leur gratitude au Père Joseph, ainsi qu’à Alain Vilaine, chargé de mission ANPEI pour la Loire-Atlantique et toute son équipe pour la bonne organisation de cette manifestation.

En fin de matinée du Lundi de Pentecôte, une douzaine de bateaux se déplacent à Nort-sur-Erdre, où se tient une Fête du Port. Plusieurs animations sont offertes aux plaisanciers et au public sur les quais du port :

- le groupe de chants marins « Bienvenu à bord » présente son riche répertoire

- un groupe de Danses Celtiques, composé de musiciens et de danseurs, tous habillés en noir et blanc, se produit et invite le public à participer aux danses

- une buvette tenue par une Amicale locale propose diverses boissons.

La soirée se termine autour d’un vin d’honneur offert par la Municipalité.

 



Publié à 16:00, le 5/06/2017, dans 2017 Erdre, Sucé-sur-Erdre
Mots clefs :
.. Lien


SAISON 2015. LE CANAL DE NANTES A BREST

La Carte 2015.

Après avoir déménagé du Mans à Nantes en descendant la Sarthe, La Maine et la Loire, Apoutsiak a pris ses quartiers dans le Bassin St Félix du Port de Nantes, son nouveau port d'attache, mi avril 2015.

Pour la saison de navigation 2015, nous avions envie de découvrir le Canal de Nantes à Brest, le Lac de Guerlédan (à sec cette année) et un petit bout du Blavet. Finalement, nous n'avons pu avancer que jusqu'à Saint-Samson car, du fait de la vidange du Lac de Guerlédan, le canal n'était plus approvisionné en eau et la navigation n'était pas possible jusqu'à Josselin. Au lieu du Blavet, nous avons donc fait une petite escapade sur la Vilaine.

Nous avons publié un petit article à chaque étape de notre voyage et, comme par le passé, nous trions tous nos articles en suite chronologique à notre retour, pour en faire une sorte de "journal de bord" et ainsi en faciliter la lecture.

 



Publié à 18:00, le 1/09/2015, dans 2015 Canal de Nantes a Brest, Nantes
Mots clefs :
.. Lien


25 juin 2015. De Nantes à l'Ecluse de Quiheix

Une étape superbe.

Nous quittons le bassin Saint Félix du port de Nantes à 11h00. Le temps est superbe.

Nous prenons le tunel Saint Félix, long de 800 mètres, longeons l’ile de Versailles et ses pontons chargés de bateaux, puis arrivons dans une partie où l’Erdre est sauvage et boisée.

Celle-ci  s’élargit au point de permettre la pratique de la voile. Plusieurs ports se consacrent d’ailleurs à cette activité.

Les rives de l’Erdre abritent de belles demeures des siècles passés, souvent visibles seulement à partir de l’eau.

le Chateau de la Couronnerie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le Chateau de la Gascherie

Ces châteaux, petits et grands, ont été construits par de riches armateurs aux négoces parfois peu recommandables tels que la traite des noirs. Entourés de parcs aux arbres admirables derrière lesquels ils se cachent parfois, ils agrémentent le parcours des plaisanciers.

Le Chateau de Châtaigneraie

Après la pause de midi dans un restaurant de Sucé sur Erdre, nous arrivons à l’écluse de Quiheix vers 15h45.

Arrivée à Sucé-sur-Erdre

Les écluses de ce canal sont toutes manuelles. En juillet et août elles sont toutes servies par un éclusier, qui effectue les manœuvres. Mais hors saison et quand l’éclusier est en repos, ce sont les plaisanciers qui se chargent des manœuvres.

Notre éclusier est là, nous avons plaisir à le revoir. Nous avons la bonne surprise de retrouver également Guy, interprète de chants de marins, qui navigue sur le Mamalou. Il donne un coup de main pour ouvrir les portes de l’écluse. Il y a de la place le long de la rive, juste après l’écluse, nous nous y amarrons et décidons d’y passer la nuit. 

 

Dominique éclusier de Quiheix.

L’éclusier de Quiheix se prénomme Dominique. Souriant, dynamique et bon vivant il accueille avec compétence et gentillesse les bateaux qui se présentent à l’éclusage. Comme il est tout au début du canal, il a la charge de former les plaisanciers à la manœuvre des écluses. Il dispose pour cela d’une vidéo très bien faite qu’on peut regarder confortablement installés dans un local frais et meublé.

Formation des plaisanciers

Après la théorie vient la pratique, il accompagne ses « apprentis » sur l’écluse et consolide les acquis théoriques. Ses consignes sont claires et fondées.

Dominique, l'éclusier

Dominique est un joyeux et fin navigateur, nous avons fait sa connaissance lors du Pardon de la batellerie de Sucé sur Erdre, début mai, ainsi que celle de Guy.

Le "yacht" de Dominique.



Publié à 17:55, le 1/09/2015, dans 2015 Canal de Nantes a Brest, Nort-sur-Erdre
Mots clefs :
.. Lien


26 juin 2015. De Quiheix à Blain

Une partie de canal romantique.

Après une excellente nuit nous nous réveillons bercés par le chant des oiseaux. Aucun autre bruit ne vient perturber cette superbe matinée. Dominique nous invite gentiment à prendre le café dans son jardin fleuri, puis nous partons à 10h30 en direction de Blain. Le canal est bordé de ravissantes  maisons entourées de buissons de roses et de massifs d’hortensias. Les fleurs sauvages elles aussi ont des couleurs éclatantes.

Nous avons neuf écluses à franchir aujourd’hui dont quatre à manœuvrer nous-mêmes. Le processus à respecter est toujours le même, il demande des muscles et du tonus.

Avec ses grands arbres, ce canal, qui suit le cours de la rivière Isac et respecte ses méandres, a un charme immense. Parfois il laisse la rivière de côté et poursuit son chemin tout seul et tout droit. Il la quittera définitivement peu avant Redon.

Quelques kilomètres avant l’écluse de la Rabinière nous croisons la péniche «Cap Vert» habituellement amarrée au bassin St Félix de Nantes. Une quinzaine de passagers est assise sur la terrasse et nous salue gaiement.

Cette péniche porte le nom de l’association qui l’a conçue et réalisée grâce à ses bénévoles et à un chantier d’insertion. Elle permet de faire découvrir aux personnes touchées par un handicap, aux personnes âgées, aux enfants et aux jeunes en difficulté sociale les plaisirs de la navigation. Son utilisation se fait sans but lucratif. C’est une belle et généreuse réalisation.

Comme les péniches sont toujours accompagnées par un éclusier, cela signifie pour nous, qui espérions souffler à la prochaine écluse, que, privée de son personnel, ce sera à nous d’effectuer les manœuvres. Tant pis, il faut savoir partager !

Le bief de partage est particulièrement joli avec les étangs du « Bout de Bois », qui assurent la réserve d’eau du canal. Les rives sont aménagées en zones de loisirs, des jeunes s’y baignent. Ils grimpent sur les ponts et sautent dans l’eau du canal ou des étangs.

Nous voyons plusieurs familles d’oiseaux d’eau : familles nombreuses de canards, poules d’eau avec un ou deux poussins, de minuscules petites boules noires. Nous observons avec intérêt un cormoran à la pêche ... qui finit par se trouver dérangé par la présence de notre bateau.

Nous arrivons à Blain à 18h00 et trouvons facilement une place, bien contents d’arriver !



Publié à 17:50, le 1/09/2015, dans 2015 Canal de Nantes a Brest, Blain
Mots clefs :
.. Lien


27 & 28 juin 2015. Etape à Blain

Une agréable petite ville.

Nous décidons de rester deux jours à Blain, afin de mieux la découvrir. Nous y avons tissé des liens en participant au Pardon de la Batellerie, et retrouvons avec plaisir Jean-Pierre et Annie du bateau Okia. Ils nous signalent qu’un marché se tient le samedi matin et qu’il est agréable. Nous nous y rendons de bon cœur et faisons nos emplettes.

L’après-midi nous partons visiter l’intéressant petit musée des Arts et Traditions. Ses collections tournent autour de quatre thèmes : l’archéologie, les fèves, les crèches de Noël et les boutiques 1900.

La présentation de l’histoire des fèves et leur évolution de 1915 à nos jours est attrayante et très riche. Les crèches de Noël viennent du monde entier. L’aspect physique des personnages et les matériaux utilisés changent selon les pays. C’est intéressant et attendrissant.

Dimanche. Une grande kermesse est organisée au château de Blain. Nous allons y faire un tour. Nous avons déjà eu l’occasion de le visiter, lors de notre participation au Pardon de la Batellerie. En voici quelques photos.

Le Château de la Groulaie

Aujourd'hui, c'est la fête au chateau. Parmi les nombreuses attractions, un stand de saut à l'élastique invite les amateurs de sensatins fortes à tester leur courage.

On y propose également du pilotage de modèles réduits, des tours en calèche, des balades à dos de poney, des crêpes, des gateaux et des boissons diverses, du chant ... et tout cela au profit de l'ADAPEI.



Publié à 17:45, le 1/09/2015, dans 2015 Canal de Nantes a Brest, Blain
Mots clefs :
.. Lien


29 juin 2015. De Blain à Guenrouët.

Une magnifique journée.

Lorsque nous quittons Blain à 10h15, il fait déjà très chaud. Heureusement qu’une brise légère souffle et que nous naviguons, car le bateau en se déplaçant provoque un vent léger.

Ce canal est décidément très joli. Il est bordé d’arbres superbes et s’élargit parfois adoptant l’allure d’une rivière (ce qu’il était d’ailleurs, à l’origine).

Une certaine animation apparait dans la navigation, nous croisons plusieurs bateaux de location ainsi que des pénichettes de propriétaires et de tous petits bateaux à moteur. Les écluses se remplissent donc. Une belle table et ses bancs de bois massif nous accueillent pour le pique-nique de midi, en amont de l’écluse du Pont de Barel. Nous arrivons à Guenrouët à 16h30, accablés de chaleur.



Publié à 17:40, le 1/09/2015, dans 2015 Canal de Nantes a Brest, Guenrouet
Mots clefs :
.. Lien


30 juin 2015. De Guenrouët à La Roche-Bernard

Découverte de la Vilaine

La météo annonce une journée caniculaire. Le stationnement des bateaux au port de Guenrouët est en plein soleil, comme beaucoup de ports d’ailleurs. Nous décidons donc de naviguer et d’aller en direction de La Roche Bernard, sur la Vilaine, que nous ne connaissons pas.

Nous partons à 10h00 et il fait déjà chaud. Le canal quitte la rivière Isac au point kilométrique 80, au lieu dit Le Thénot. L’écluse du Bellion où nous nous présentons à midi permet d’accéder à la Vilaine. L’éclusier fait sa pause jusqu’à 14h, nous faisons de même !

Après un changement de niveau de 20 centimètres nous nous retrouvons sur cette belle rivière, bien large et joliment profonde ; 7 à 8 mètres, cela faisait longtemps que nous n’avions pas vu une telle profondeur s’afficher sur notre sondeur.

La Vilaine est un paradis pour les voiliers, petits ou grands. On sent que la mer est proche. Les premiers paysages, très plats, sont progressivement remplacés par des collinettes puis par des hauteurs rocheuses.

Deux jolis châteaux, discrets, se cachent dans la végétation. Nous arrivons à La Roche-Bernard à 17h30.

La capitainerie nous donne une place au milieu de grands et superbes voiliers aux mats vertigineux. La chaleur est écrasante et nous n’avons qu’une envie : nous doucher. Nous dormons toutes fenêtres ouvertes, à la recherche d’un peu de fraîcheur.

1er juillet 2015. Etape à La Roche-Bernard. Enfin, les températures baissent un peu, nous apprécions vraiment. Journée intendance, ménage, linge …



Publié à 17:35, le 1/09/2015, dans 2015 La Vilaine, La Roche-Bernard
Mots clefs :
.. Lien


1er Juillet 2015. De La Roche-Bernard à Rieux

Visite au barrage d’Arzal.

Cette nuit a été orageuse, nous nous réveillons sous de gros nuages gris. Nous quittons le port vers 10h30 pour nous diriger vers l’aval de la Vilaine, en direction du barrage d’Arzal. Construit en 1970 il permet à la Vilaine d’échapper aux marées. Une écluse existe néanmoins pour aller sur l’Océan Atlantique et en revenir.

Le temps n’est pas lumineux, mais nous pouvons admirer les parois rocheuses très abruptes de certaines rives ainsi que les centaines de voiliers serrés les uns contre les autres dans les ports jumeaux de Camoël et d’Arzal.

Nous faisons demi-tour devant le barrage et repartons en sens inverse. Nous repassons devant La Roche-Bernard et son rocher typique.

La veille nous sommes allés flâner dans le quartier artisanal et avons été séduits par la beauté des belles maisons de pierre autant que par le savoir faire des artisans qui y travaillent. Maintenant nous filons en direction de Redon dans le but de pousser jusqu’à Rennes.

Un petit port charmant se présente vers 15h00, c’est Rieux. Une place est libre au ponton, c’est parfait, nous nous y arrêtons. La municipalité a mis des bornes électriques et des robinets d’eau à disposition des bateaux, ce qui est agréable.

En partant nous promener nous découvrons tout un travail de mise en valeur des ruines du château

et de l’histoire locale depuis l’époque gallo-romaine, quand cette ville se nommait Durétie, s’étendait sur les deux rives de la Vilaine et comptait 10000 habitants. Ce petit coin respire le calme et la sérénité.



Publié à 17:30, le 1/09/2015, dans 2015 La Vilaine, Redon
Mots clefs :
.. Lien


3 juillet 2015. De Rieux à Beslé-sur-Vilaine

Que la Vilaine est jolie !

Réveillés tôt ce matin, nous assistons à un spectacle féérique : des écharpes de brumes flottent au dessus de la Vilaine, enveloppant les pêcheurs et les bateaux. Le soleil levant les couvre d’or pur, c’est magnifique.

Nous quittons Rieux en début d’après-midi sous un soleil de plus en plus chaud. Nous cherchons l’air frais qui nous caresse le visage lorsque nous naviguons, mais nous ne trouvons qu’un air tiède qui donne soif. Nous traversons Redon sans nous arrêter, nous avons l’intention d’y revenir plus tard.

La Vilaine nous séduit toujours autant avec ses paysages, ses petits bateaux pêchant au carrelet, ses petits bourgs rustiques construits en schiste et en granit.

Nous parvenons à Beslé-sur-Vilaine vers 18h30. Nous nous amarrons au solide ponton de pierre au bout duquel une quinzaine d’adolescents se baigne dans une eau à 32°, en s’esclaffant bruyamment ! 

Le lendemain nous faisons nos courses dans le village et remarquons l’étonnant  « Café de la gare » fermé pour raison de passages (fréquents !) de TGV et donc disparition de la clientèle ... On dirait une maison réalisée par un architecte amoureux de l’art naïf.



Publié à 17:25, le 1/09/2015, dans 2015 La Vilaine, Redon
Mots clefs :
.. Lien


4 juillet 2015. De Beslé-sur-Vilaine au Pont du Grand Pas

Apoutsiak joue à l’omnibus.

Aujourd’hui nous décidons de prendre notre temps pour admirer les villages traversés et de nous arrêter aussi souvent que nécessaire. Il faut dire que les municipalités jouent le jeu du tourisme fluvial. Elles ont aménagé des pontons auxquels il est facile de s’amarrer.

Ils disposent d’un ou plusieurs robinet d’eau potable, d’un édifice comprenant un WC, parfois une douche, des lavabos, des containers poubelles, le tout est presque toujours gratuit. C’est le cas de Beslé-sur-Vilaine, où il suffit d’acheter des jetons de douche au camping voisin.

Pendant que nous nous préparons à larguer les amarres arrive un joli petit voilier tout en bois verni, occupé par un rameur ! Nous discutons un moment avec lui, et il nous conte l’histoire de son petit voilier qu’il entretien avec amour.

A l’origine c’était l’annexe d’un gros navire à voile suédois et fonctionnait soit à la rame, soit à la voile. Nous nous quittons car nous allons en sens opposé.

Nous découvrons peu après une grosse ferme du 16ème siècle, le joli village de Brain-sur-Vilaine, son église et son ancienne abbaye.

Nous faisons un tour à pied dans le hameau de Painfaut un ponton plus tard, et nous arrêtons pour la soirée au Pont de Grand Pas, au pied d’une charmante guinguette.



Publié à 17:20, le 1/09/2015, dans 2015 La Vilaine, Redon
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 1 sur 37 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Flux RSS
Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

2009 Friesland. Pays Bas
2010 De Zuidbroek a Strasbourg
2011 De Strasbourg a Paris
2011 Retour de Paris a Strasbourg
2012 La Lahn
2012 La Moselle
2012 La Sarre
2012 Le Canal de la Sarre
2012 Le Neckar
2012 Le Rhin
2012 Marne au Rhin (Est)
2013 La Moselle
2013 Le Rhin
2014 Canal de la Marne au Rhin
2014 Canal lateral a la Marne
2014 La Marne
2014 La Seine
2015 Canal de Nantes a Brest
2015 La Vilaine
2017 Erdre

Derniers articles

Pardon de la batellerie 2017 à Sucé-sur-Erdre
SAISON 2015. LE CANAL DE NANTES A BREST
25 juin 2015. De Nantes à l'Ecluse de Quiheix
26 juin 2015. De Quiheix à Blain
27 & 28 juin 2015. Etape à Blain

Sites favoris

Chronique d'un été raté
Site de Yannick BARBIER
Site de Péniche PICARO
Site Navigation sur le Rhin
Sur le Canal du Centre
Préparer une croisière aux Pays-Bas
Le site de PLAISANCES
Site ANPEI

Amis