Journal de voyages au fil de l'eau

3 juin 2018. Du Bassin de la Vilette au Bassin de l'Arsenal

Le bassin de la Vilette : mode d’emploi.

Très joliment situé, ce bassin est le point zéro du canal de l’Ourcq. Il est fermé d’un côté par le pont levant de la rue de Crimée qui remporte un vif succès auprès des touristes chaque fois qu’il manœuvre, et provoque l’impatience des cyclistes et automobilistes parisiens.

A l’autre extrémité se trouve la rotonde de Nicolas Ledoux, l’architecte visionnaire des Salines d’Arc et Senans. Les berges ombragées du bassin de la Vilette attirent les foules qui viennent y pique-niquer, boire un verre, faire du sport ou se détendre.

La clameur de tout ce monde résonne tard dans la nuit, jusqu’à 3 heures du matin. Sauf quand il pleut bien sûr !

Les sanitaires réservés aux plaisanciers ont dû être impeccables il y a de cela quelques années, mais maintenant les portes ont gonflé, le carrelage s’est détérioré, les chasses d’eau sont déglinguées. Un petit rafraîchissement ne leur ferait pas de mal. Surtout au tarif de 32,00 € la nuit ... mais le prestige et la beauté de Paris sont tels que tout passe comme une lettre à la poste.

Nous avons rendez-vous avec Gaston et ses parents pour naviguer sur le canal Saint-Martin qui va de la Vilette au port de l’Arsenal. Nous partons en début d’après-midi. Nous avons à franchir quatre doubles écluses, deux ponts tournants et un long tunnel.

La Rotonde de Nicolas Ledoux

Entre la première et la seconde double écluse les bords du canal s’élargissent. D’innombrables petites tentes de migrants sont plantées là, abritant des hommes jeunes dont certains nous sourient et nous font signe de la main. Il nous faut nous insérer dans le circuit des bateaux-promenade, nombreux ce jour-là car il fait très beau. C’est l’éclusier de l’écluse du Temple qui organise le trafic grâce à la vidéo surveillance.

Sur toute la longueur du trajet, les gens nous saluent ou discutent avec nous lors des éclusages. Gaston est très intéressé mais s’ennuie un peu lors des attentes. Ses parents ont apporté quelques jouets qui lui font passer le temps.

Le long tunnel qui termine ce parcours l’enthousiasme littéralement. L’écho sous la voûte, la fraîcheur qui y règne, les puits de lumière naturelle dont les reflets dansent sur l’eau, il est ravi.

L’après-midi se termine par l’amarrage dans le port de l'Arsenal, suivi d’un goûter sur le bateau.

 


Publié à 16:00, le 5/06/2018, dans 2018 La Seine, Paris
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 16 sur 391 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Flux RSS
Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

2009 Friesland. Pays Bas
2010 De Zuidbroek a Strasbourg
2011 De Strasbourg a Paris
2011 Retour de Paris a Strasbourg
2012 La Lahn
2012 La Moselle
2012 La Sarre
2012 Le Canal de la Sarre
2012 Le Neckar
2012 Le Rhin
2012 Marne au Rhin (Est)
2013 La Moselle
2013 Le Rhin
2014 Canal de la Marne au Rhin
2014 Canal lateral a la Marne
2014 La Marne
2014 La Seine
2015 Canal de Nantes a Brest
2015 La Vilaine
2017 Erdre
2018 Canal de Briare
2018 Canal du Loing
2018 La Seine

Derniers articles

23 juin 2018. Séjour à Montargis
22 juin 2018. Ferrières-en-Gâtinais
21 juin 2018. De Néronville à Nargis
20 juin 2018. De Nemours à Néronville
19 juin 2018. Etape à Nemours

Sites favoris

Chronique d'un été raté
Site de Yannick BARBIER
Site de Péniche PICARO
Site Navigation sur le Rhin
Le site de PLAISANCES

Amis